« Batouala », 1921, le Goncourt de René Maran un écrivain antillais à  redécouvrir

Ce roman et sa préface créèrent la polémique en 1921. L'histoire se déroule dans l'Oubangui-Chari, un territoire colonisé par la France entre 1903 et 1958. C'est aujourd'hui la République centrafricaine, indépendante depuis 1960, en proie à  un processus électoral difficile. "Batouala" reste d'actualité il parle de chocs de cultures, de cupidité et de la beauté d'un monde mise en danger par les travers humains.  En 1921, il y a 94 ans, au temps de la toute puissance coloniale en Lire [...]

Frantz Fanon, un psychiatre révolutionnaire dans l’Algérie coloniale

Les éditions de La Découverte publient des textes inédits de Frantz Fanon, réunis et commentés par Jean Khalfa et Robert Young. Connu pour son oeuvre de militant anticolonialiste ( "Peau noire - masque blanc", "les Damnés de la terre" ...) Fanon doit l'être aussi pour ses écrits sur la psychiatrie. Formé à  Lyon puis exerçant en Algérie, il a fait partie des courants innovants de la psychiatrie moderne.  Une vie si courte et si décisive (1). Cette idée accompagne la lecture du livre Lire [...]

La double enfance guadeloupéennede Raymond et Cyprien

"Une Aube de vie" est le récit d'une enfance guadeloupéenne écrit par Raymond Boutin. Il s'agit de la sienne, à  Petit-Canal dans l'immédiat après-guerre quand la Guadeloupe n'avait pas encore basculé dans la " modernité" et la consommation. Un récit tendre et parfois rude, pas nostalgique. Raymond a un double, Cyprien, les deux sont vrais mais ne recouvrent pas les mêmes mondes. Cyprien est un prénom de savane que ne connaissent que ses vieux amis et ses plus anciennes connaissances, Lire [...]

Le regard d’un singulier voyageur sur le  » Peyi Guadeloupe »

Un " métro" passe six mois en Guadeloupe puis rédige un "reportage" de 230 pages (1). Quel résultat ? C'est mieux qu'un guide touristique, c'est une bonne entrée en matière pour comprendre le pays, si on ne le connait pas. Et pour ceux qui le connaissent, Guadeloupéens et résidents, c'est une bonne synthése de ce qui se dit en Guadeloupe mais ne s'écrit pas toujours.  "Reporters extraordinaires"est le titre d'une collection des éditions Globophile. Le principe est le suivant: un journaliste Lire [...]

Le lyannaj Montreuil/Grande Terre autour d’un livre une autre mondialisation à  l’oeuvre

Un auteur de polar de la banlieue parisienne, Karl Dazin, récompensé par le jury d'un prix littéraire composé de pêcheurs du Nord Grande Terre en Guadeloupe. La rencontre était improbable, elle a eu lieu. Le marché de l'eau et le gaspillage de l'argent public ont fait le lien. Montreuil / Grande Terre même combat: Mac Luhan l'avait prédit, le monde est bien devenu un village.  Karl Dazin a écrit " Sale eau de Montreuil" sous un pseudo. Son vrai prénom est Alexandre. Il ne veut pas Lire [...]

Mort suspecte sur le « Boulevard Maritime » un roman policier qui a pour décor la Guadeloupe

Dans "Boulevard Maritime" de Michèle Robin-Clerc, l'inspecteur Boucher enquête sur une mort suspecte à  Basse-Terre. Un candidat aux municipales retrouvé mort. L'auteur met en scéne la Guadeloupe des boeufs-tirants, des femmes trompées,des mâles dominants, des terrains à  bâtir, de l'immobilier et d'une jeune génération qui aspire " à  autre chose".  Ces indices suffiraient à  confirmer le sous-titre de cet ouvrage, " roman policier ". Mais l'intrigue policière, si elle prétend Lire [...]

Béville/Paul Niger, de l’administration coloniale à  l’anticolonialisme, le parcours d’un Guadeloupéen

"Albert Béville, alias Paul Niger" écrit par Ronald Selbonne sera une pièce utile dans l'historiographie contemporaine de la Guadeloupe. Le travail réalisé par l'auteur et les textes de Béville publiés en annexe sur l'économie, sur le développement, sur l'assimilation fournissent un éclairage aux questions qui se posent toujours aujourd'hui : quel développement ? quel statut ? quel projet ?  Qui était Albert Béville, alias Paul Niger et quelle est sa place dans l'histoire de la Guadeloupe Lire [...]

« L’homme pas dieu », prix Carbet 2013 (1) ou la conscience perdue du Neg mawon, par Frankito

"L'homme pas dieu" (Edition Ecriture) ne résiste pas, il fuit toute forme d'engagement au profit de son bien-être immédiat: sa maison, sa voiture, ses femmes! " Quelle mouche a piqué Franck Salin ( Frankito)", s'interroge Scarlett Jésus, pour qu'il dénonce une manière d'être, observée en Guadeloupe, qui tourne le dos à  cet ancêtre résistant que fut le neg mawon ? C'est à  lire.  " L'homme pas Dieu ", cette formule qui clôt le roman pourrait parfaitement s'appliquer à  celui qui Lire [...]

Qu’est ce que la politique, puisque les hommes ne sont pas des anges ?

Le titre est partiellement emprunté à  Hannah Arendt. Mais à  quoi sert la politique ? Une réponse optimiste inspirée par cette philosophe est celle-ci : la politique doit tendre à  associer à  la multiplicité et la diversité des hommes, la liberté et l'équité. Quand ils fonctionnent bien les systèmes politiques organisent ces grands équilibres, mais quand ils fonctionnent mal ? En ces temps très politiques, nous proposons à  votre réflexion quatre extraits d'Hannah Arendt, Lire [...]

Le Negmawon et le Béké imprégnent toujours les relations à  l’autorité et au travail en Guadeloupe

Un petit livre est sorti au mois de janvier 2012 édité par L'Harmattan avec ce titre: " Manager en Guadeloupe, un pari impossible". Son auteur est Fatima Py, diplômée en science de gestion visiblement passionnée par la problématique des ressources humaines. Elle soulève des questions clés sur les relations à  l'autorité et au travail en Guadeloupe.  En préambule nous précisons ne pas croire aveuglément aux vertus du management et de la gestion des ressources humaines. Les services Lire [...]