La poésie de Walcott ( extraits) :  » J’ai du hollandais en moi, du négre et de l’anglais, soit je suis personne soit je suis une nation … »

La poésie de Derek Walcott nous parle d'exil, d'oubli, de voyage, d'Histoire ou d'absence d'Histoire. Il nous dit comment des peuples dont l'existence, la ou les cultures ont été longtemps niées ont survécu et se sont levés pour affirmer leur existence. La poésie de Walcott n'est pas apaisée car elle reconstruit ce qui a été détruit, réinvente un monde que la domination coloniale a voulu gommer, détruire puis assimiler. La mer, l'océan sont présents dans ses poèmes lieu d'engloutissement, Lire [...]

De D.W Griffith à Nate Parker, la question raciale hante la société et le cinéma américains

Après "Django" de Quentin Tarantino et " Twelves years a slave" de Steve MacQueen, un cinéaste américain - Nate Parker - traite à nouveau la part sombre de l'histoire américaine, celle de l'esclavage, fondatrice du pays. Son film - "Birth of a nation " - est sorti en 2016 aux USA, en janvier 2017 en Europe et en Guadeloupe. A partir de l'histoire vraie de Nat Turner un esclave qui s'est révolté contre les blancs du sud des Etats-Unis en 1831, il réécrit une histoire de son pays et la subvertit Lire [...]

Le prix littéraire des marins-pêcheurs une aventure singulière au Nord-Grande-Terre

Les 12, 13 et 14 juin prochains en Guadeloupe, entre Port-Louis, Anse-Bertrand et Vieux-Bourg se déroulera le premier prix des marins-pêcheurs du Nord-Grande-Terre. Cinq pêcheurs membres d'un jury littéraire, ce n'est pas si courant. Si le coeur vous en dit rendez-vous le vendredi soir à  Port-Louis ou le samedi à  Vieux-Bourg, il y aura aussi de la musique et des balaous. ( voir le programme ci-dessous)  Pourquoi un prix littéraire des marins-pêcheurs? "Parce que créer c'est résister Lire [...]

François Piquet: possibles … ou impossibles Réparations

En 2015, François Piquet, plasticien installé en Guadeloupe a répondu à  un appel à  projet du musée Schoelcher pour l'opération " Carte blanche" attribuée depuis quatre ans à  un artiste dont l'oeuvre est en relation avec l'action du musée. Le projet "Réparations" a été retenu. Piquet a travaillé durant plusieurs mois et son travail a été présenté au public. "Réparations", celles de l'esclavage, sujet sensible sur cette terre guadeloupéenne marquée par les stigmates de la Lire [...]

La critique d’art en Caraïbe devrait être « un conte créole d’un nouveau type »

Eddy Firmin, dit Ano, vit depuis quelques années au Québec d'o๠il ne perd pas de vue la Caraïbe et la Guadeloupe. Nous mettons en ligne un entretien qu'il a eu avec l'association des critiques d'art (Aîca). Pas de critique, pas d'art sans prise de risque. Exigence que la taille des territoires, l'histoire coloniale et les susceptibilités ne favorisent pas.  Voilà  un peu moins de deux ans, l'AICA du sud me posait quatre questions sur la critique d'art et sa politique de structuration. Lire [...]

Gelas, jeune artiste guadeloupéen interroge l’animalité de la nature humaine

Depuis le 24 octobre et jusqu'au début novembre Samuel Gélas expose à  la médiathéque Paul-Mado de Baie-Mahault. L'article que nous publions est paru sur le site de l'association des critiques d'art du sud caraïbe - aica-sc.net. Le texte de Scarlett Jésus propose un regard sur le travail de cet artiste qui invite à  le suivre dans un questionnement sur la nature humaine, sa violence et parfois son animalité.  Samuel GELAS est un jeune artiste de 28 ans, au look BCBG de grand garçon Lire [...]

Oppression et liberté, les interrogations d’une artiste caribo-américaine

Jasmine Murrell a des origines caribéennes, elle est née à  Detroit, vit à  New-york et ne se laisse enfermer "ni dans un groupe, ni dans un mot, ni en un lieu." Artiste, elle s'interroge sur l'oppression et la liberté. Elle était en Guadeloupe début 2014 et a ressenti sur cet archipel "comme une colère qui se cache derrière les sourires". Entretien. ( La version anglaise est à  la suite de la traduction française.)  Jasmine Murrell, artiste new-yorkaise d'origine carabéenne a participé Lire [...]

Le Carnaval: une performance sans manifeste

Si le Carnaval qui s'achève en Guadeloupe était un grand happening sur les places, dans les rues, dans les communes de l'île, instrument de résistance aux injustices et à  l'absurdité qui fondent la réalité quotidienne. Joelle Ferly, nous propose une lecture qui relie cette grande manifestation populaire à  la performance artistique  A l'absurdité de nos sociétés, à  la mondialisation qui nous mène, à  notre impossibilité de retrouver l'harmonie avec notre environnement, nous Lire [...]

Schoelcher et le cochonialisme les téléscopages mémoriels d’Eddy-Firmin-Ano

Le musée Schoelcher à  Pointe-à -Pitre, en Guadeloupe, a donné carte blanche au plasticien Eddy-Firmin-Ano. Qu'allait faire Ano, porteur d'un questionnement sur l'identité et les sociétés postcoloniales, confronté à  l'image tutélaire de Schoelcher qui fut abolitionniste et colonialiste à  la fois? En premier lieu Ano a créé un réjouissant néologisme - le cochonialisme - et l'animal qui va avec.  Eddy Firmin affirme avoir dès l'enfance mis en oeuvre des tactiques de résistance. Lire [...]

L’Art peut-il contribuer à  changer la société ?

Les 30 novembre et 1er décembre derniers, s'est tenu à  Fort-de-France en Martinique, le 18e colloque organisé par le CEREAP (Centre d'Etudes et de Recherches en Esthétique et Arts Plastiques) dont Dominique Berthet, professeur des Universités, est à  la fois le fondateur et le responsable "L'Art consiste à  résister par la forme au cours du monde" ADORNO Les colloques du CEREAP, qui se situent chaque année depuis 1995 à  la même période -1er week-end de décembre-, se déroulent Lire [...]