De quoi meurt l’homme sur cette Terre ? Des virus que l’on affiche et du suicide que l’on cache

Il y a des faits symptomatiques de l'état d'une société et le traitement médiatique associé à ces faits est aussi révélateur, au sens photographique d'ailleurs. Depuis quelques années le suicide fait partie des accroches dans les médias, mais systématiquement il est dissocié du corps social. A la grande époque la RDA supprime soudainement les statistiques officielles concernant le suicide - neuf années avant « l'effondrement » du mur - tout simplement parce que le chiffre trop élevé Lire [...]

Le covid-19 déconstruit les dogmes néolibéraux et fait rêver d’un autre monde

Le covid-19 n' a pas d'idéologie, de couleur politique ni de dogme en matière d'économie ou de finance, invisible il parcourt la fourmilière humaine et bouleverse tout sur son passage. Il met les usines à l'arrêt, ferme les aéroports, sème l'émoi chez ceux qui prétendent diriger le monde et confine à domicile une large partie des forces vives de la planète. Les caissières de grandes surfaces, les livreurs et les soignants des hôpitaux publics deviennent héros de la nation et l'on Lire [...]

Corona virus: la santé publique a plus de valeur que le dow jones et le cac 40

Des médecins hospitaliers de l'Oise racontaient jeudi dernier leur quotidien sur le site de Mediapart : " nous avons l'impression de courir un 100 mètres mais sur la distance du marathon " . Ils résumaient ainsi l'effort qui leur est demandé. Ils constataient la rigidité de l'administration et des politiques qui ont tenté à la fois de trouver des solutions - ils sont là pour ça - sans inquiéter la population, tout en ménageant l'économie et ses grands acteurs, dans une posture paradoxale Lire [...]

Pour quelques bananes de plus …

Le concours de plaidoiries organisé en janvier dernier par le Mémorial de Caen a été remporté dans la catégorie élèves avocats par Tamaris Fürstenheim, une jeune femme, qui avait choisi pour thème le chlordécone et les victimes de ce pesticide cancérigéne répandu en Martinique et en Guadeloupe durant des années. Sa plaidoirie prend la défense des hommes et des femmes, ouvriers de l'industrie bananière qui durant des jours, des mois et des années ont manipulé ce produit sans masques, Lire [...]

Aberration environnementale: brûler du bois américain pour produire de l’électricité en Guadeloupe

Les différents régimes dérogatoires appliqués à la Guadeloupe par rapport à l'hexagone tout au long de l'histoire n'ont pas toujours été de meilleurs augures. Le plus ancien, fondateur, fut la pratique de l'esclavage: autorisé ici, interdit là-bas; plus récemment la prolongation de l'utilisation du chlordécone dans les années 1980 ou l'autorisation de l'épandage aérien sur les bananiers firent l'objet de dérogations préfectorales Une nouvelle demande de dérogations pour les régions Lire [...]

Statut de la Guadeloupe : un congrès des élus pour gagner ou pour perdre du temps ?

Les élus de la Guadeloupe ont tenu leur second congrés de l'année pour débattre de l' évolution du statut politico-administratif de l'archipel. La Guadeloupe, département français d'Amérique serait donc une appellation en voie de disparition. Mais s'agissait-il vraiment d'un débat ? Après des heures, des mois de discussions et de réflexion sur la question du statut, ces femmes et ces hommes politiques guadeloupéens bien installés à leur tribune se sont exprimés, mais semblent toujours Lire [...]

Guadeloupe: une alternative crédible du Cippa pour inverser un développement économique et social alarmant

Le Cippa (comité d'initiative pour un projet politique alternatif en Guadeloupe) a 10 ans d'existence. Dix années passées à s'efforcer de convaincre les Guadeloupéens qu'une Guadeloupe autonome est possible et que la menace de "lâchage" par la France ne fut dans le passé qu'un épouvantail agité pour maintenir un statu quo à la fois "inopérant et frein au développement". Pour ses dix ans le mouvement présidé par Alain Plaisir, publie un document au titre explicite : "Les voies et Lire [...]

Coup de colère d’Alain Plaisir après le passage du Premier ministre en Guadeloupe

"ARRETEZ DE NOUS MEPRISER !" C'est par ces mots que le président du CIPPA ( comité d'initiative pour un projet politique alternatif en Guadeloupe ) Alain Plaisir, amorce le texte qu'il fait circuler sur les réseaux sociaux depuis le début de la semaine. Une sourde colère perce à travers ces lignes, comme un agacement face aux propos lénifiant d'un premier ministre et au "silence satisfait " des politiques locaux. A lire ci-dessous. La Guadeloupe et les guadeloupéens sont empoisonnées Lire [...]

« GRAND DEBAT »: le chlordécone enterré et les doutes d’un déçu du macronisme

"Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission", la phrase célèbre est de Georges Clémenceau. Ce n'est pas une commission qu'a imaginé le gouvernement pour trouver une issue à la fronde populaire dont les gilets jaunes sont l'expression, mais un débat à grande échelle, affichant 1,5 millions de contributeurs, plus de 10 000 réunions, des dizaines de milliers de pages et de documents écrits et des algorithmes pour décrypter le tout. Certains y verront la démocratie 2.0 Lire [...]

2009-2019: un bilan du LKP teinté d’échecs, d’espoir et de lucidité, par Alain Plaisir

Alain Plaisir, président du CIPPA (1), l'un des leaders du LKP (2) en 2009, vient de publier un livre militant sous le titre : " 2006-2016 du LKP à la géothermie, dix ans de lutte". 2006, l'année où le mouvement social de 2009 a commencé à germer dans les esprits militants, 2016, l'année où les limites de ce même mouvement social sont clairement apparues puisque rien n'a pu empêcher la vente de la géothermie guadeloupéenne - élément du patrimoine s'il en est - par l'Etat à une société Lire [...]