Emancipation, autonomie territoriale: questions sensibles qu’il est nécessaire d’aborder

Le 1er janvier 2018, la Corse, qui n'a plus le statut de département français, deviendra collectivité de Corse et non plus collectivité territoriale de Corse à statut particulier. Cette évolution n'est pas seulement sémantique, elle s'accompagne de élargissement de l'autonomie et des responsabilités que les Corses eux-mêmes prendront en charge. La mondialisation galope, la Terre plus que jamais est un village dans lequel on circule en quelques heures d'un bord à l'autre et des peuples Lire [...]

Les Açores, autonomie et économie insulaire au milieu de l’Atlantique

Que sait-on des Açores, hormis la référence à cet anticyclone dont l'effet sur le climat en Europe semble déterminant. On imagine des paysages austères, battus par l'océan et les vents et c'est un peu cela qu'il s'agit, mais pas seulement. Ces neufs îles portugaises étalées sur l'océan à deux heures d'avion de Lisbonne peuplées de 250 000 habitants, à l'écart des grandes voies de communication font de leur spécificité une richesse. Au point que dans un rapport de Bruxelles on pouvait Lire [...]

Transport, urbanisme et insularité, le dilemme guadeloupéen

L'hebdomadaire guadeloupéen Nouvelles Semaine a consacré au mois d'août un dossier au transport multimodal en évoquant l'annonce par le conseil départemental de la création de bateaux-bus pour désengorger les routes de l'île. Plus de 200.000 véhicules automobiles sont immatriculés en Guadeloupe pour une population de 400 000 habitants sur un territoire limité ( 1 628 km2) cerné par les eaux, inextensible, sur lequel il serait à la fois impossible et aberrant, d'élargir sans fin Lire [...]

Adios ! Compay Segundo, Ibrahim Ferrer … l’autre révolution cubaine

" C'est un peu tard, mais les fleurs de la vie finissent toujours par s'épanouir ..." cette phrase prononcée par Compay Segundo, dans le documentaire de Lucy Walker "Buena Vista Social Club: Adios" contient toute la nostalgie, les occasions manquées et les espoirs aussi d'un siècle d'histoire cubaine. C'est par une sorte de miracle que ces musiciens, septuagénaires pour certains, si talentueux et si oubliés ont enregistré à la fin des années 1990 en six jours seulement, un disque vendu Lire [...]

« Que tout change … pour que rien ne change » Le « Guépard » présage-t-il l’avenir du système Macron

Tout change, pour que rien ne change ... où est l'arnaque ? La phrase du "Guépard", l'unique ouvrage écrit par Giuseppe Tomasi de Lampedusa, aristocrate et écrivain italien, né en 1896 à Palerme, mort en 1957 à Rome - un an avant la parution du livre - est souvent évoquée par ceux qui gardent leur distance avec le phénomène Macron. Assistons-nous à une " révolution sans révolution" comme fut qualifié le "risorgimento" italien, un " changement sans changement". " Si Lire [...]

Parler de tout dans la Caraïbe au-delà des hiérarchies sociales et raciales. C’est possible dit Eddie Marajo

Eddie Marajo, directeur de publication d'Historial, magazine consacré à l'histoire récente et lointaine de la Caraïbe, considére qu'il est possible de " parler de tout" dans ces îles aux histoires chargées, car les changements générationnels sont rapides. Il tempère toutefois en disant que si les changements sont là, il faut faire attention aux " sensibilités exacerbées" : " ça change, mais c'est encore brûlant", précise-t-il. - Le magazine Historial que vous avez lancé en Lire [...]

Chabin, vieux nègre ( vyéneg) à la peau blanche, pêcheur et chanteur à Port-Louis en Guadeloupe

Chanteur-pêcheur, né en 1922, disparu il y a trente ans, Chabin continue à nourrir la mémoire de centaines de guadeloupéens. Un colloque lui a été consacré récemment et un livre sur sa vie vient d'être publié aux éditions Neg Mawon (1). De son vivant Chabin n'était pas forcément apprécié : " Chabin marin-pêcheur était considéré comme un vieux nègre, personne ne voulait le fréquenter" se souvient un témoin de l'époque. Le paradoxe entre la vie qu'il a eu et le souvenir qu'il Lire [...]

Terra Festival :  » maximiser les profits dans l’agroalimentaire ne peut être le seul but » affirme Nathalie Minatchy

Nathalie Minatchy est présidente d'honneur de la 14em édition du Terra Festival (1) qui a lieu du 17 au 25 avril dans 17 communes de la Guadeloupe. Au travers de films, de conférences et de débats, l'objectif de ce festival est de sensibiliser le grand public aux enjeux liés à la protection de l'environnement et à une " éthique" du développement. En Guadeloupe, petit pays à la fois riche de sa diversité et fragile dans son espace la "maximisation des profits" ne peut pas, sans risque Lire [...]

De la plantation à la consommation, Ano, caribéen à Montréal, perçoit la continuité coloniale

Eddy Firmin dit Ano, artiste guadeloupéen installé depuis cinq ans au Canada a participé la semaine dernière à la Nuit Blanche de Montréal, une grande fête d'hiver qui allie toutes les formes d'art, de la poésie au théâtre et de la musique aux arts plastiques. En complément de son exposition - Ego portrait ou l'errance des oiseaux - à la galerie Dominique Bouffard située au coeur de la capitale du Québec, Ano a réalisé une performance de quelques heures le 4 mars entre 21h et 1h Lire [...]

De D.W Griffith à Nate Parker, la question raciale hante la société et le cinéma américains

Après "Django" de Quentin Tarantino et " Twelves years a slave" de Steve MacQueen, un cinéaste américain - Nate Parker - traite à nouveau la part sombre de l'histoire américaine, celle de l'esclavage, fondatrice du pays. Son film - "Birth of a nation " - est sorti en 2016 aux USA, en janvier 2017 en Europe et en Guadeloupe. A partir de l'histoire vraie de Nat Turner un esclave qui s'est révolté contre les blancs du sud des Etats-Unis en 1831, il réécrit une histoire de son pays et la subvertit Lire [...]