Après le meurtre d’un lycéen guadeloupéen « Tous responsables, perdus dans le confort douillet de la télé et des grosses voitures »

Le message de Sonia, lu le jour de la marche blanche à  Pointe-à -Pitre est un cri du coeur. "Tous responsables des dérives de la jeunesse ..." C'est difficile à  entendre pour certains. Mais n'est-ce pas nous les adultes qui avec nos illusions et nos espoirs, nos réussites mais nos échecs aussi, avons contribué à  construite ce monde o๠des ados se tuent pour un téléphone portable. Ce cri du coeur puisse-t-il faire réfléchir et agir chacun d'entre nous.  " Comment dire à  ces Lire [...]

Un adolescent qui tue un adolescent, c’est le signe des clivages d’une société qui se  » découd »

Le SNES-FSU, a publié un texte à  la suite du meurtre d'un lycéen, sur la commune des Abymes en Guadeloupe, tué à  la sortie des cours par un adolescent du même âge déscolarisé, pour - semble-t-il - un téléphone portable. Le syndicat met l'accent sur l'absence de suivi des élèves décrocheurs entre la 3em et la 2d, des centaines chaque année en Guadeloupe. 34% d'une classe d'âge sort du système scolaire sans qualification. La FSU Guadeloupe est choquée par le meurtre d'un adolescent Lire [...]

L’impossible développement de la Guadeloupe ou, est-il encore possible de changer les règles du jeu ?

La Guadeloupe consomme mais produit peu et ne crée pas les emplois nécessaires pour intégrer sur le marché de l'emploi la part la plus jeune de la population. Comment et jusqu'à  quand ce modèle déséquilibré peut-il tenir ? Nous publions un article de Alain Plaisir qui décrit ce qu'il estime être l'une des causes de ce déséquilibre et la solution qu'il propose: un changement de statut. Chaque élection régionale est l'occasion de nombreux discours sur le développement économique. Lire [...]

Dans un monde cruel, le message apaisé de José Navas, danseur canadien d’origine vénézuélienne

José Navas, danseur d'origine venézuélienne vivant à  Montréal nous invite à  pratiquer un optimisme modéré: "La paix existe, dit-il, c'est une chose qui va et vient ... " Il faut être vigilant pour la préserver au moins dans nos vies personnelles. Message positif en ce mois d'ao ût 2016 alors que des menaces diverses pèsent sur le monde : conflits, crise économique, crise climatique, terrorisme et risques de retour aux pires des replis identitaires. Cet article est paru sur le site Lire [...]

Géothermie Bouillante a été venduau déni de toute  » démocratie participative »

Les renoncements des politiques finissent par se payer et souvent, malheureusement, dans la douleur. N'est ce pas Ségoléne Royale qui prônait il n'y a pas si longtemps la " démocratie participative". Au pouvoir, elle agit sans considération pour les guadeloupéens en vendant un bien public économiquement stratégique sans consultation ni des élus, ni de la population. Pour quelle raison ? Nous publions un texte du collectif qui s'est opposé à  cette vente. On peut ne pas être d'accord Lire [...]

Qu’est-ce que la politique en Guadeloupe ?Harry Durimel, un révélateur inattendu

La vente de la centrale géothermique de Bouillante à  une entreprise américaine, à  travers les débats et les silences qu'elle suscite est revélatrice d'une certaine manière de faire de la politique en Guadeloupe et de la faiblesse du débat public sur les grands sujets. Harry Durimel engagé dans Caraïbe écologie s'est déclaré favorable à  cette vente. D'accord ou pas avec lui, il a le mérite de s'exprimer. Jacky Dahomay membre du collectif qui s'oppose à  la vente, voit dans ses Lire [...]

Débat sur la géothermie en Guadeloupe l’option collective contre l’option néolibérale

Est-ce une utopie de ne pas se soumettre au dogme néolibéral ainsi que le font fait tant de politiques ? Le débat sur la centrale de Bouillante en Guadeloupe ramène à  cette opposition. Nous mettons en ligne deux textes: l'un du collectif pour la sauvegarde de la géothermie guadeloupéenne, l'autre extrait d'un article de Harry Durimel ( Les Verts) qui explique pourquoi - selon lui - vendre à  une multinationale la géothermie guadeloupéenne n'est pas une "mauvaise idée".  Dans les deux Lire [...]

L’Utopie réaliste d’une géothermie guadeloupéenneest-elle impossible ?

Dans une étrange indifférence, mise à  part la mobilisation d'un groupe de guadeloupéens conscients de l'enjeu, le processus de vente de la centrale géothermique de Bouillante avance à  petits pas. L'enjeu est la possibilité d'une autonomie énergétique, au moins partielle, de la Guadeloupe. Si cette autonomie est impossible, est-ce que toute idée d'autonomie, sous quelque forme que ce soit, ne le serait pas ? Le processus et les conditions de vente de la centrale géothermique de Bouillante Lire [...]

La révolution des énergies renouvelables est-elle possible en Guadeloupe ?

"Qu'importe que le chat soit noir ou gris pourvu qu'il attrape des souris " Ding Xiao Ping La transition énergétique avec le "numérique" portent la troisième révolution industrielle après celle, dans le passé, du charbon et de l'électricité. Sur un petit territoire comme la Guadeloupe, si dépendant en matière énergétique, cette transition peut s'avérer être une incroyable opportunité. Les atouts existent, les handicaps aussi. Claude Edmond pose la problématique.  La loi du 3 Lire [...]

Géothermie Bouillante victime collatérale du désintérêt d’EDF pour les énergies renouvelables

L'institut Rémy Nainsouta a organisé une rencontre-debat à  Bouillante, commune de la Guadeloupe, entre le directeur de la centrale géothermique destinée à  être vendue à  une société américaine et un porte-parole du collectif pour la défense du patrimoine géothermique guadeloupéen. Une initiative destinée à  confronter les points de vue, à  se rencontrer. La vente à  une multinationale israélo-américaine était-elle inévitable ? L'est-elle toujours . Explications.  Malgré Lire [...]